Wake Up on Mars (2020)

  • Dea Gjinovci, – Switzerland, France
  • 1h 15m

Disponible le 17 avril dès 17:00 pendant 24h sur rts.ch, uniquement en Suisse
> Voir le film
> Voir l’introduction – Carte Blanche
> Voir le Questions & Réponses
Available for 24h from 17 April at 17:00 on rts.ch, in Switzerland only
> Watch film
> Watch introductory Carte Blanche
> Watch Q&A (in French)


FR – En Suède, une famille du Kosovo se confronte au rejet de sa demande d’asile. En découle le traumatisme des deux filles, victimes du « syndrome de résignation » et qui les plonge dans un long coma. Face à cette atrocité, Furkan, 10 ans et benjamin de la famille, fait preuve d’une résilience inouïe et se lance dans la construction d’un vaisseau spatial comme un horizon vers tous les possibles.

En Suède, une famille du Kosovo se heurte deux fois plutôt qu’une au rejet de sa demande d’asile. La conséquence se veut d’une implacable violence : les deux filles, victimes du « syndrome de résignation » sont plongées dans le coma depuis des années, preuve en est, s’il en fallait encore, des traumatismes infligés par les politiques migratoires pratiquées en Europe et ailleurs. Soutenu par une équipe médicale bienveillante, le couple reste au chevet de ses filles, témoignant d’une immense tendresse et attention à leur égard. Face aux corps évanouis, deux frères terrassés par la tristesse tiennent debout. Comment ? À la politique démissionnaire d’état, Furkan, le benjamin, oppose une politique de l’imaginaire. Récoltant ici et là tout type de matériel, il se lance dans la construction d’un vaisseau spatial en vue d’un départ pour Mars, entreprise par laquelle il trace sa voie vers une résilience. Ni brûlot ni pamphlet, Réveil sur Mars se pose en compagnon de route nécessaire d’une lutte toujours en quête de soutiens.

– Tom Bidou

EN – In Sweden, a kosovan family’s request for asylum meets with rejection. What ensues is trauma for the two daughters, victims of “resignation syndrome” which results in a long coma. In the face of this atrocity, Furkan, 10 years old and the youngest in the family, demonstrates uncanny resilience and starts building a space craft as a horizon looking towards all possible futures.

In Sweden, a Kosovan family’s request for asylum meets with rejection on two separate occasions. The consequence is of implacable violence: the two daughters, victims of “resignation syndrome”, have been in a coma for years; this is proof, if we still needed it, of the traumas inflicted by the migration policies pursued in Europe and elsewhere. Supported by a caring medical team, the couple remain at their daughters’ bedside, showing them huge tenderness and attention. In the face of the unconscious bodies, the two brothers devastated by sadness remain standing. How? The youngest brother Furkan sets a policy of imagination against the dismissive state policy. Gathering all sorts of materials here and there, he starts building a spacecraft with a view to leaving for Mars, an enterprise through which he traces his path towards resilience. Neither polemical tract nor pamphlet, Wake Up on Mars sets itself as the necessary travelling companion for a struggle that is always in search of support.

– Tom Bidou

Language(s)

Albanian, Swedish