Purple Sea (2020)

  • Amel Alzakout, Khaled Abdulwahed, — Germany
  • 1h 7m

> Voir la discussion avec les réalisateurs
> Watch the discussion with the filmmakers


FR — Réalisé à partir d’images filmées par l’artiste syrienne Amel Alzakout après que le bateau sur lequel elle fuyait la Syrie eut fait naufrage, au large de Lesbos, Purple Sea rend compte du moment où la co-réalisatrice et les autres passager.ère.s flottent dans l’eau avec leurs gilets de sauvetage, dans l’attente de secours. En off, sa voix accompagne cette expérience extrêmement poignante.

Réalisé à partir d’images filmées par l’artiste syrienne Amel Alzakout après que le bateau sur lequel elle fuyait la Syrie eut fait naufrage, au large de Lesbos, Purple Sea rend compte du moment où la co-réalisatrice et les autres passagers flottent dans l’eau avec leurs gilets de sauvetage. Ponctuant cette expérience poignante – difficilement soutenable –, sa voix conte en off « son naufrage » ou des réflexions intimes, pour tenir bon. La caméra souvent immergée, capture les cris étouffés, et des mondes intérieurs, perdus. Une oeuvre singulière qui décentre le regard de façon définitive et essentielle, sur ce qui se passe à quelques milles marins de l’Europe. Elle filme et parle. A lui, à elle-même, à nous, peut-être. Des jambes en pantalon de survêtement flottent, pressées ensemble. Un chemisier avec des papillons ; on dirait que leurs ailes battent dans l’eau. Allez tous vous faire foutre ! Elle parle, elle s’enrage, et elle filme, pour lutter contre la fatigue, contre le froid, contre le fait que les secours n’arrivent pas. Pour lutter contre la mort, pour que quelque chose subsiste.

— Emilie Bujès

EN — Made from images filmed by the Syrian artist Amel Alzakout after the boat on which she was fleeing Syria sank off the coast of Lesbos, Purple Sea reports on the moment in which the co-director and the other passengers are floating in the sea in their lifejackets, waiting to be rescued. Her voice-over accompanies this extremely poignant experience.

Made from images filmed by the Syrian artist Amel Alzakout after the boat on which she was fleeing Syria sank off the coast of Lesbos, Purple Sea reports on the moment in which the co-director and the other passengers are floating in the sea in their lifejackets. Punctuating this poignant—and unbearable— experience, her voice-over recounts “her shipwreck” or private thoughts, as a way to hang on. The often immersed camera captures muffled shouts, and inner worlds, lost. A singular work that decentres the perspective in a definitive and essential way, on what is happening only a few nautical miles away from Europe. “She is filming and speaking. To him, to herself, to us, perhaps. Floating legs in sweat pants, jeans, thronged together. A blouse with butterflies, it looks like their wings are flapping in the water. Fuck you all! She speaks, she rages, and she films to beat being tired, being cold, the fact that help isn’t coming. To beat dying, just for something to remain.”

— Emilie Bujès

Language(s)

Arabic