My Own Landscapes (2020)

  • Antoine Chapon, – France
  • 19min

> Voir l’introduction – Carte Blanche
> Watch introductory Carte Blanche


FR – Au sein des armées française et américaine, la réalité virtuelle prépare les soldats à leurs futures batailles tout comme elle traite les troubles post-traumatiques après l’épreuve du feu. Antoine Chapon a rencontré Cyril, ancien designer de jeu vidéo militaire et vétéran, qui négocie retour à la vie civile et perte d’identité.

Depuis 2013, l’armée américaine recrute ses futurs soldats en organisant des compétitions de jeu vidéo (tel que America’s Army). Les bons joueurs se voient offrir un contrat pour se battre sur des champs de bataille bien réels. Ils s’y préparent en jouant sur des simulateurs de réalité virtuelle, aussi utilisés, à leur retour du front pour « traiter » les stress post-traumatiques. Antoine Chapon a rencontré Cyril, ancien concepteur d’environnements naturels pour des jeux vidéo militaires, avant de partir au combat. Comme la plupart de ses pairs (peut-être tous ?), il est revenu traumatisé par l’épreuve du feu. Son récit est narré par une voix-off féminine, tandis que le vétéran joue son propre rôle, manipulant armes et souris, uniformes et casque de réalité virtuelle : car le héros de cette histoire s’est créé son propre paysage mental numérique, une île utopique, un univers naturel apaisé, proche de l’esthétique Second Life, où viennent pourtant s’échouer des dizaines de semblables (au sens propre et figuré), qui comme lui, vivent exilés à l’intérieur d’eux-mêmes, infiniment seuls, ensemble.

– Emmanuel Chicon

EN – Within the French and American armies, virtual reality prepares soldiers for their future battles just as it treats post-traumatic stress disorder after their baptism of fire. Antoine Chapon meets Cyril, former military video game designer and a veteran, who is dealing with the return to civilian life and loss of identity.

Since 2013, the American army has been recruiting its future soldiers by organising video game competitions (such as America’s Army). Good players are offered a contract to fight on very real battlefields. They prepare for this by playing on virtual reality simulators, also used to “treat” post-traumatic stress disorder on their return from the front. Antoine Chapon met Cyril, who used to design natural environments for military video games and then went away to fight. Like the majority of his peers (or perhaps all?), he came back traumatised by the baptism of fire. His account is narrated by a female voiceover, while the veteran plays his own role, manipulating weapons and mouse, uniforms and virtual reality headset: because the hero of this story has created his own digital mental landscape, a utopian island, a natural serene universe, close to the Second Life aesthetic, where dozens of fellows (in both the real and the figurative) end up nonetheless, living, like him, exiled inside themselves, infinitely alone, together.

– Emmanuel Chicon

Director

Antoine Chapon

Producer

Antoine Chapon

Language(s)

English