An Ordinary Country (2020)

  • Tomasz Wolski, – Poland
  • 52min

Disponible du 17 avril au 24 avril, uniquement en Suisse, limité à 500 places
Available from 17 April to 24 April, in Switzerland only, limited to 500 seats


FR – Ce film, composé d’images d’archives déclassifiées, raconte la manière dont les services secrets ont espionné et consigné chaque fait et geste des Polonais durant l’Union soviétique. Des visites à l’église aux errances en quête de sensations fortes, rien n’échappait à ce système de contrôle brutal mis en place au nom… de la liberté.

À quoi ressemblait le quotidien dans la Pologne soviétique ? Ce documentaire, composé d’archives déclassifiées, raconte comment les services secrets ont espionné et consigné tous les faits et gestes des Polonais. De la fréquentation de l’église aux virées nocturnes à la recherche d’aventures, rien n’échappait à ce système de contrôle brutal mis en place par les Soviétiques au nom…de la liberté. Comme dans un film d’espionnage de la Guerre froide, An Ordinary Country montre avec quel soin fut structuré le réseau de délation qui encourageait les habitant.e.s à se surveiller les un.e.s les autres. Il n’y a rien d’« ordinaire » dans ce film, pas plus que dans la Pologne soviétique, mais son peuple devait faire comme si tout l’était afin de survivre et de préserver un semblant de vie normale. Pour autant, il ne s’agit pas ici d’un rappel tardif des horreurs du système soviétique. Ce film est un avertissement contre le retour perpétuel de ces horreurs, adressé à ceux qui font comme si tout allait bien. C’est une capsule témoin d’un passé récent contre l’avènement d’un nouveau fascisme qui pourrait roder, juste à côté.

– Giona A. Nazzaro

EN – This film, made with previously classified materials, shows how the secret services spied and taped every activity of the polish citizens during the Soviet era. From church attending to cruising the streets in search of some thrills, nothing escaped the brutal control system established by the Soviets in the name of… freedom.

How was life in Poland on a daily basis during the Soviet era? This film, made with previously classified materials, shows how the secret service spied and taped every single one activity of the Polish citizens. From church attending to cruising the streets in search of some thrills, nothing escaped the brutal control system established by the Soviets in the name of… freedom. Like a spy thriller from Cold War times, this film shows how carefully the denunciation network that invited neighbours to report each other to the secret police was. There is nothing “ordinary” in this film, neither in the Poland of the Soviet occupation, but people were forced to pretend everything was normal in order to survive and save at least a façade of regular life. But make no mistake: this is not a late reminder of the horrors of the Soviet system. This is an alarm note for the horrors that keep rearing their ugly heads again while we pretend that everything is just fine. A time capsule from yesterday to prevent a new kind of fascism that might lurk just around the corner.

– Giona A. Nazzaro

Director

Tomasz Wolski

Producer

Anna Gawlita

Language(s)

Polish