Amor Fati (2020)

  • Cláudia Varejão, — Portugal, Switzerland, France
  • 1h 42m

> Voir l’introduction – Carte Blanche
> Voir la discussion avec la réalisatrice
> Watch introductory Carte Blanche
> Watch the discussion with the filmmaker


FR — Deux sœurs jumelles, un maître et son chien, des amoureuses qui se ressemblent… tous les doubles sont possibles dans l’univers à la fois poétique et hyperréaliste de Cláudia Varejão. L’amour se décline ici sous toutes ses formes afin de construire une chorégraphie de ressemblances plastiques tout en interrogeant le sens du couple dans le monde contemporain.

Amor fati pourrait être traduit du latin comme l’amour pour son destin, mais aussi comme l’amour qui nous est destiné. On pourrait imaginer ici l’idée platonicienne qui décrit les amoureux.ses comme les parties séparées d’une même unité, qui passeront leurs vie à se rechercher pour retrouver l’éternité. C’est à dire, des doubles. Le nouveau film de Cláudia Varejão (Ama-san, VdR 2016) nous emporte dans un doux mouvement plastique où l’on découvre peu à peu des paires de tous types : deux soeurs jumelles, un maître et son chien, des amoureuses dont la ressemblance est troublante…tous les doubles sont possibles dans l’univers à la fois poétique et hyper réaliste de l’artiste portugaise. Grâce à la délicatesse de son regard, on sonde les corps qui défilent à l’écran, on découvre les pores de leur peau, leurs rides, on imagine leurs baisers. Cláudia Varejão perce l’intimité pour livrer une série de portraits foudroyants. L’amour se décline ici dans toutes ses versions, pour construire une chorégraphie de ressemblances plastiques, mais aussi pour interroger le sens du couple dans le monde contemporain.

— Elena López Riera

EN — Two twin sisters, a master and his dog, lovers who look like each other…all doubles are possible in the simultaneously poetic and hyper-realistic universe of Cláudia Varejão. Here, love comes in all shapes and sizes, building a choreography of visual resemblances, while also questioning what makes a couple in the contemporary world.

Amor fati could be translated from the Latin as love for one’s destiny, but also as the love that is destined for us. Here we could imagine the Platonist idea that describes lovers as the separate parts of a single unity, who will spend their lives seeking each other out to find eternity. Namely, doubles. The new film by Cláudia Varejão (Ama-san, VdR 2016) takes us into a gentle visual movement in which we gradually discover pairs of all types: two twin sisters, a master and his dog, lovers whose resemblance is troubling… all doubles are possible in the simultaneously poetic and hyper-realistic universe of the Portuguese artist. Thanks to the finesse of her gaze, we explore the bodies that parade across the screen, we discover the pores of their skin, their wrinkles, and we imagine their kisses. Cláudia Varejão pierces intimacy to produce a series of striking portraits. Here, love comes in all shapes and sizes, building a choreography of visual resemblances, while also questioning the meaning of the couple in today’s world.

— Elena López Riera

Language(s)

Portuguese, Armenian